top of page

Développer sa prise de recul


Image de lookstudio</a> sur Freepik
Image de lookstudio</a> sur Freepik

La capacité à prendre du recul est une compétence essentielle. Elle permet de développer sa réflexivité, de capitaliser sur ses modes de fonctionnement, d’envisager des axes de développement, de voir les défis et les opportunités à venir sous un nouvel angle et de prendre des décisions éclairées. Voici quelques conseils pour améliorer votre capacité à prendre du recul.


Ritualisez une séance quotidienne de réflexivité


Votre vie professionnelle est certainement très bien remplie mais il est important que vous preniez un temps chaque jour pour faire ce pas en arrière, vous observer au travail et identifier ce qui s’est bien passé, les forces que vous avez mobilisées et ce qui peut être amélioré. Vous pouvez pour cela tenir un journal de vos apprentissages dans lequel vous noterez vos réponses aux questions suivantes :

o Quels ont été les faits marquants de la journée ?

o Pourquoi ai-je pris telle ou telle décision ?

o Quels résultats positifs ai-je obtenus ?

o Qu’aurai-je pu faire autrement ?


Ritualisez ce moment :

o Avant de refermer votre journée de travail : ça peut aider alors à clôturer la journée et à rentrer chez vous l’esprit allégé.

o Ou au moment de vous coucher, pour aborder la nuit ? débarrassé des soucis pro et/ou avec une perspective dynamisante.



Tenez à jour votre KISS


KISS pour Keep, Improve, Start, Stop :

En dernière page de votre journal des apprentissages, divisez votre page en 4 carrés pour y noter :

o Keep : Qu’est-ce que je garde de mes apprentissages ?

o Improve : Qu’est-ce que je souhaite améliorer ?

o Start : Qu’est-ce que vous souhaitez commencer à expérimenter ? A utiliser ?

o Stop : Qu’est-ce que vous décidez d’arrêter ?


Conseils : tenez cette liste au crayon de papier car elle va vivre dans le temps. Vous pourrez ainsi noter, gommer, et basculer un élément d’une case à une autre au fur et à mesure du temps.


Vous pouvez utiliser d’autres outils d’analyse : SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces) ou le modèle OODA (Observer, Orient, Decide, Act)...



Sollicitez des retours extérieurs


Demandez des avis et des commentaires à vos collègues, supérieurs hiérarchiques ou mentors. Ils peuvent vous fournir des perspectives différentes et vous aider à voir les choses sous un angle que vous n'aviez pas envisagé. Soyez ouvert aux critiques constructives et utilisez-les pour améliorer votre prise de recul.



Élargissez vos horizons


Ne limitez pas votre vision aux seules problématiques professionnelles. Lisez des livres, assistez à des conférences, suivez des cours dans des domaines différents de votre spécialité. Plus vous exposerez votre esprit à des idées variées, plus vous développerez votre capacité à prendre du recul et à trouver des solutions originales.



Apprenez de vos erreurs


La prise de recul implique également la capacité à tirer des leçons de vos erreurs. Ne craignez pas l'échec, mais voyez-le comme une opportunité d'apprentissage. Analysez ce qui a mal tourné, pourquoi cela s'est produit, et comment vous pouvez éviter de répéter les mêmes erreurs à l'avenir.



Pensez aussi au REX (ou RETEX) après un projet


Votre projet a pris fin, prenez le temps avec l’équipe projet d’un Retour d’EXpérience pour tirer les enseignements positifs et négatifs du projet. Ceci vous permettra de vous inscrire dans une démarche d’amélioration continue et ainsi de ::

o Identifier et comprendre ce qui s'est mal déroulé à un moment précis pour prévenir les risques

o Accepter les erreurs et échecs éventuels et ainsi dédramatiser une situation. Le problème rencontré n'est alors plus perçu comme un échec, mais comme une expérience formatrice à ne pas reproduire. Il n'y a pas une seule responsabilité blâmée, mais bien un échange constructif tourné vers une solution commune.

o Améliorer de la communication interne au projet et aux parties prenantes ; chacun apportant ses idées et ses solutions, ce qui favorise les échanges internes.

o Identifier des éléments positifs, ce qui a fonctionné pour comprendre de quelle manière il est possible de le reproduire dans d'autres projets.



Cultivez la patience


La prise de recul demande du temps et de la patience. Ne cherchez pas à avoir toutes les réponses immédiatement. Parfois, il faut du temps pour que les idées mûrissent et que les meilleures solutions émergent.



20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page